Etude "Réduire les coûts des transferts d’argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement"

Interviews des différents intervenants de l'étude.

Les transferts d’argent des migrants vers leur pays d’origine constituent une importante source de financement des économies des pays en développement et des populations réceptrices.
Dans ce contexte, la France, à travers notamment le G8 et le G20, s’est engagée en faveur d’une réduction du coût moyen des transferts d’argent, de façon à optimiser l’impact des transferts d’argent sur le développement.

C’est à ce même objectif que répond l’étude "Réduire les coûts des transferts d’argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement: outils et produits financiers pour le Maghreb et la Zone Franc", dont les conclusions ont été présentées le 21 février 2011 à Paris.

L’étude analyse en effet les moyens de réduire les coûts des transferts d’argent des migrants, et d’optimiser leur contribution au développement par des innovations financières et réglementaires.

Cette étude répond à une demande de la Banque africaine de développement (BAfD) et de la France : l’initiative associe la Direction Générale du Trésor, la Banque de France, le ministère des Affaires étrangères et européennes, le ministère de l’Intérieur, de l’Outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration ainsi que l’Agence Française de Développement (AFD).
Elle s’inscrit dans la continuité de précédents travaux et activités initiés en 2007 par la Banque africaine de développement (BAfD), avec l’appui financier de la France.
L’étude a été conduite par l’association Epargne sans frontière, organisation ayant une connaissance établie des aspects financiers liés aux phénomènes migratoires.

 

Ecoutez les interviews suivantes pour en savoir plus sur l’étude, le cadre dans lequel elle s’insère, ses objectifs, ses innovations, ses prochaines étapes… :
   

  • Rappel de l’objectif de l’étude
    Par Said Bourjij, Epargne sans frontière

    Ecouter l'interview

  • Quels sont trois groupes de produits et services financiers concernés par l’étude ? Quelles attentes vis-à-vis de ces produits ?
    Par Naceur Bourenane, Epargne sans frontière
    Ecouter l'interview
  • Présentation de la restitution des conclusions de l’étude et des trois ateliers de travail, les 21 et 22 février 2012 : produits financiers bancaires ; produits financiers non bancaires (boursiers) ; usage des nouvelles technologies pour la banque à distance.
    Par Said Bourjij, Epargne sans frontière
    Ecouter l'interview
     
  • Le caractère innovant de l’étude.
  • La place des produits financiers, de la bibancarisation solidaire, des nouvelles technologies… mais aussi des cadres juridiques, dans l’objectif de réduction des coûts des transferts d’argent.
    Par Naceur Bourenane, Epargne sans frontière
    Ecouter l'interview
    Ecouter l'interview
     
  • Pourquoi la France s’est-elle engagée dans la baisse du coût moyen des transferts d’argent aux côtés du G20 ?
  • En quoi l’étude "Réduire les coûts des transferts d’argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement: outils et produits financiers pour le Maghreb et la Zone France" s’inscrit-elle dans cette optique ?
    Par Suzanne de Bellescize, ministère des Affaires étrangères et européennes

    Les transferts d'argent: Présentation du contexte global France from Objectif développement on Vimeo.

     

  • Quels sont les objectifs sur lesquels vous souhaitez que débouche l’étude ?
    Par Laurent Weill, Direction Générale du Trésor
    Ecouter l'interview
     
  • Quelles sont les prochaines étapes de l’étude ?
    Par Laurent Weill, Direction Générale du Trésor
    Ecouter l'interview
     
  • Quels produits et services financiers vous paraissent les plus intéressants à développer, sur la base de l’étude ?
    Par Laurent Weill, Direction Générale du Trésor
    Ecouter l'interview
     
  • L’étude s’inscrit dans la continuité de précédents travaux et activités initiés en 2007 par la Banque Africaine de Développement, avec l’appui financier de la France. En quoi l’étude va-t-elle plus loin ?
    Par Patrick Giraud, Banque Africaine de Développement
    Ecouter l'interview
     
  • Le Fonds Migration et Développement, créé avec la France, a-t-il vocation à être utilisé dans la mise en place des conclusions de l’étude, même sur le secteur privé ?
    Par Patrick Giraud, Banque Africaine de Développement
    Ecouter l'interview
     
  • Le ministère de l’Intérieur, de l’Outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration attache une grande importance au développement solidaire. Comment cela se concrétise-t-il par rapport aux diasporas ?
    Par Stéphane Gallet, ministère de l’Intérieur, de l’Outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration

    Les transferts d'argent: axe développement solidaire from Objectif développement on Vimeo.

  • A côté des transferts d'argent des associations de migrants, qu'en est-il des transferts d'argent des individus ?
    Par Stéphane Gallet, ministère de l’Intérieur, de l’Outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration

    Les transferts d'argent: axe du developpement solidaire 2 from Objectif développement on Vimeo.

  • Qu’est-ce qui a incité l’AFD à cofinancer et copiloter cette étude ?
    Par Virginie Lucas, Agence Française de Développement
    Ecouter l'interview
     
  • En quoi la problématique de l’étude s’insère-t-elle dans le mandat confié à l’AFD ?
    Par Virginie Lucas, Agence Française de Développement
    Ecouter l'interview

    Vous pouvez également retrouver ici le différé du séminaire de restitution des conclusions de l’étude.
       

     

 Voir aussi :

 

Lieu : Paris/RP