IOM-2014-(Photo-by-Juliana-Quintero)

Les transferts d’argent des migrants vers leurs pays d’origine, en Afrique subsaharienne, représentent une manne importante – 33 milliards de dollars en 2015, soit 2 % du PIB africain global. Suivis de près depuis 2010 par la Banque mondiale, ces flux financiers dépassent désormais l’Aide publique au développement (APD). Ils devraient inciter à aborder autrement les questions de migration, comme l’explique Khady Sakho Niang, présidente du Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations (Forim), une plateforme associative basée à Paris.

Lire l'entretien sur le blog ID4D