32milliards

D’après les données de la Banque mondiale, les transferts de fonds des migrants d’ASS ont connu une augmentation forte et quasi continue depuis 2005 (voir graphique 7.6). Exprimés en USD courants, ils sont ainsi passés de moins de 20 milliards USD en 2005 à 32 milliards USD en 2014.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette hausse, dont la comptabilisation nouvelle de flux qui passent désormais par des canaux formels en raison du développement des mécanismes d’envoi d’argent, la baisse du coût des transferts et l’augmentation du nombre d’émigrés. En termes de pourcentages du PIB, ces transferts des migrants représentaient 2.3 % du PIB de la région, un chiffre en baisse depuis la crise de 2008.

Certains pays sont particulièrement dépendants de ces envois : si le Nigéria est le premier pays africain récipiendaire avec 21 milliards USD en 2014, les transferts de fonds des migrants représentaient plus de 10 % du PIB du Sénégal, de la Gambie et du Libéria en 2013.

Graphique1.8-evolution-transferts.png

Pour en savoir plus : le site de l'OCDE